ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, nous considérons que vous accepter la présence de ces cookies et l'utilisation qui en est faite. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de la Politique de confidentialité des données.OKPolitique de confidentialité

QAG – Dangers sur l’hôpital public

À l’occasion des Questions d’Actualité au Gouvernement, Cathy Apourceau-Poly a interrogé Madame la Ministre de la Santé et des Solidarités sur les dangers qui pèsent sur l’hôpital public.

Les logiques d’austérités et de réductions des coûts empêchent les professionnels de réaliser correctement leurs missions alors que les urgences deviennent le palliatif de la médecine de ville.

Vous trouverez ci-dessous la question d’actualité que Cathy Apourceau-Poly a posée à Madame la Ministre, ainsi que le texte de la réplique à la réponse de Madame la Ministre.

Madame la Ministre, vous refusez comme vos prédécesseurs de sortir de la logique de réduction des dépenses alors qu’il y a non-assistance au personnel en danger à poursuivre les politiques d’austérité.
Votre gouvernement a débloqué sous la pression 11 milliards d’euros pour le pouvoir d’achat des français, vous devez trouver l’argent, et il y en a pour la création de 10.000 postes d’infirmiers et d’aides-soignants supplémentaires, la revalorisation des salaires de 300 euros nets par mois et l’arrêt des fermetures de services et d’hôpitaux.
Ce n’est pas votre loi qui vide les hôpitaux de proximité qui va améliorer la situation, au contraire vous allez l’aggraver en précarisant les fonctionnaires.

Réplique de Cathy Apourceau-Poly à la réponse de d’Agnès Buzin, ministre de la Santé.