ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, nous considérons que vous accepter la présence de ces cookies et l'utilisation qui en est faite. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de la Politique de confidentialité des données.OKPolitique de confidentialité

Quel avenir pour les betteraviers et les industries sucrières?

Après des échanges fructueux et constructifs avec la Confédération Générale des planteurs de Betteraves du Nord-Pas-de-Calais et son président Monsieur MULLIE, la sénatrice Cathy Apourceau-Poly a posé une question écrite à l’attention de Monsieur Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances, pour l’alerter sur le péril qui pèse sur les sucreries de CAGNY et EPPEVILLE ainsi que sur les agriculteurs betteraviers en relation directe avec ces dernières.

Ci-dessous la question écrite à Monsieur le Ministre de l’économie et des finances, déposée le 8 mars 2019 :

Mme Cathy Apourceau-Poly attire l’attention de M. le ministre de l’économie et des finances sur le devenir des sucreries d’EPPEVILLES et de CAGNY et des 2500 planteurs de betteraves impactés par l’annonce du projet de fermeture.
La nouvelle stratégie du groupe allemand, SÜDZUCKER, qui consiste à se recentrer sur le seul marché européen, se fait au détriment de la FRANCE. Elle entre en contradiction avec celle de nos betteraviers, dont le développement de l’activité, pour compenser la fin des quotas et des prix garantis européens, passe par l’augmentation des exportations de sucre sur le marché mondial.
En contradiction également avec notre politique commerciale, l’excédent agricole jouant un rôle très positif sur la balance de notre pays.
Quels moyens, Monsieur le Ministre comptez vous mettre en œuvre pour permettre la poursuite de l’activité de ces deux sucreries ? Ne pourrait-on pas imaginer d’accompagner les producteurs dans une reprise de ces usines, en s’inspirant du modèle exemplaire de TEREOS ?

Question écrite de Cathy Apourceau-Poly, déposée le 8 mars, au Ministre de l’économie et des finances.

Le syndicat des betteraviers a tenu à remercier Cathy Apourceau-Poly pour son intervention auprès du gouvernement. Ces remerciements ont été notifiés par un courrier signé des présidents départementaux du syndicats des betteraviers de l’Aisne, l’Oise, le Nord-Pas-de-Calais et la Somme.

Vous trouverez ci-dessous ce courrier de remerciements collectifs.