ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, nous considérons que vous acceptez la présence de ces cookies et l'utilisation qui en est faite. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de la Politique de confidentialité des données.OKPolitique de confidentialité

Situation des infirmiers de bloc opératoire diplômés d’État

Cathy Apourceau-Poly a adressé une question écrite à Madame Agnès Buzyn, Ministre de la Santé et des Solidarités.
Cette question écrite concernait les IBODE (Infirmiers de bloc opératoire diplomés d’État).

Vous pouvez retrouver cette question écrite publiée au Journal Officiel le 05/12/2019 ci-dessous.

Mme Cathy Apourceau-Poly appelle l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur le mouvement social des infirmiers de bloc opératoire diplômés d’État (IBODE).
Ces personnels, qui sont formés spécifiquement sur la pratique en bloc opératoire, et qui pourront demain effectuer des actes exclusifs afin de décharger les chirurgiens, ne sont pas reconnus à la valeur du service qu’ils offrent et de la formation qu’ils ont suivie. Ils représentent environ un tiers des personnels exerçant au bloc.
Ainsi, au regard de leurs responsabilités et de leur autonomie d’action dans la gestion des risques au bloc opératoire, trois axes sont à étudier : la revalorisation salariale, la valorisation au niveau master 2 pour la formation IBODE et la refonte du système de formation à travers la validation des acquis de l’expérience (VAE) pour aider les infirmiers non spécialisés à devenir IBODE, ainsi que l’obligation d’avoir un nombre minimum d’infirmiers spécialisés IBODE par salle d’intervention.
Elle l’interroge sur les dispositions qu’elle compte mettre en œuvre afin de répondre aux revendications des organisations professionnelles en grève depuis le mois de septembre.

Question écrite de Cathy Apourceau-Poly à Agnès Buzyn, Ministre de la Santé et des Solidarités, publiée au Journal Officiel le 05/12/2019.