ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, nous considérons que vous acceptez la présence de ces cookies et l'utilisation qui en est faite. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de la Politique de confidentialité des données.OKPolitique de confidentialité

Handicap : une bataille aux cent visages

Cathy Apourceau-Poly interviendra cet après-midi sur la Proposition de loi du groupe Communiste Républicain, Citoyen et Écologiste visant à supprimer la prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul de l’AAH. Bataille nécessaire pour la revalorisation des revenus des personnes en situation de handicap, elle n’est pas la seule.

En travaillant sur cette question du handicap, la sénatrice du Pas-de-Calais a été amenée à multiplier les rencontres et les problématiques. Petit tour d’horizon :

  • Auditions au Sénat de l’Unapei et de La Vie Active autour de la PPL sur l’AAH, mais également la Mutuelle Sociale Agricole qui gère les prestations liées au handicap dans cette caisse, et la Direction Générale de la Cohésion Sociale du Ministère de la Santé. (Voir à ce sujet l’article sur le rejet du rapport et celui sur la PPL AAH)
  • Participation au colloque du GEAC 62 au Touquet. Ce réseau rassemble les entreprises adaptées du Pas-de-Calais qui emploient des personnes en situation de handicap, en majorité mental dans le département, ce qui pose des questions spécifiques quant à leur insertion. Le thème du colloque était justement l’inclusion en milieu dit « ordinaire ».

  • Rencontre avec l’APF-France Handicap, l’ADMR de la Canche, une assistante familiale et les élus de Beaurainville. Ce temps d’échange a permis de lier les questions du handicap à celle de la ruralité, des moyens et du financement du handicap (allocations et prestations complémentaires : PCH, aide à domicile, AVS, etc.).

  • Rencontre des mères de familles de l’association Azur à Méricourt dont les enfants sont atteints de troubles du spectre autistique. Isolement, manque d’aide, dossiers très longs et difficiles, inadaptation du milieu scolaire, urbain,… ces mères doivent faire face, quoi qu’il se passe. Leurs demandes font écho à la question du droit au répit pour les aidants que le groupe CRCE porte actuellement au Sénat, mais également à celle de la formation des AVS et des enseignants.

Les handicaps sont multiples et les vies de tous ceux qui sont concernés plus encore. Mais la société doit assurer les mêmes droits pour tous ses citoyens, en garantissant des conditions de vie décentes et adaptées à chacun. Le handicap peut prendre cent visages, mais il n’y a qu’une bataille : celle de la reconnaissance et de la prise en charge digne.

Je suis déterminée à me battre dans ce sens et j’interviendrai aujourd’hui au Sénat avec Laurence Cohen sur la PPL AAH, prochainement sur le droit au répit et cet automne sur le PLFSS pour 2019. Cathy Apourceau-Poly