ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, nous considérons que vous acceptez la présence de ces cookies et l'utilisation qui en est faite. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de la Politique de confidentialité des données.OKPolitique de confidentialité

Paradoxe sur les missions des collectivités pour la vaccination

Cathy Apourceau-Poly a adressé un courrier le 9 septembre dernier au directeur général de l’ARS Hauts-de-France pour lui faire part de l’incompréhension qui traverse nombre d’élus face aux recommandations de l’État.

En effet, alors que plus de 80% de la population est vacciné contre le #covid et que les collectivités doivent tout faire pour faire redémarrer la vie sociale, associative et sportive pour leurs asdministrés, l’État réclame que les centres de vaccination restent opérationnels.

Or, ce sont justement ces espaces dédiés aux activités sportives et/ou associatives qui ont servi et servent de vaccinodrome.

Les collectivités sont ainsi en plein paradoxe, entre celui de devoir continuer l’accomplissement d’une mission qui n’est pas la leur : assurer les moyens matériels de la vaccination ; tout en reprenant leurs missions antérieurs : garantir les moyens matériels de la reprise des activités associatives et sportives.