ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, nous considérons que vous acceptez la présence de ces cookies et l'utilisation qui en est faite. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de la Politique de confidentialité des données.OKPolitique de confidentialité

Quelles lignes budgétaires pour l’ERBM ?

Le lundi 2 novembre 2020, Cathy Apourceau-Poly, avec ses collègues Sabine Finez, conseillère régionale des Hauts-de-France, et Alain Roger, maire de Noyelles-sous-Lens et Vice-président Agglomération de Lens-Liévin en charge de l’ERBM, ont échangé avec les services de l’agglomération de Lens-Liévin sur la stratégie à adopter pour que les rénovations de cités minières soient réalisées de A à Z.

En effet, et comme Cathy Apourceau-Poly s’en était ouverte auprès de la Ministre Emmanuelle Wargon en septembre dernier lors de sa venue à Liévin, au-delà du confort thermique qu’apporte les rénovations de logements miniers, il ne faut pas oublier le cadre de vie qui est tout aussi important pour vivre convenablement.

Or, les financements de l’Engagement pour le Renouveau du Bassin Minier (ERBM) ne prévoient pas de lignes budgétaires pour améliorer le cadre de vie.
Ce cadre de vie, c’est notamment ce que l’on appelle les VRD : voiries et réseaux de distribution, et cela regroupe : la chaussées et les trottoirs, l’éclairage publics, l’enfouissement des réseaux, etc.

Ces VRD restent donc à la charge des collectivités : communes et agglomérations. Dans la situation actuelle, les communes n’ont pas les moyens de sortir les milliards nécessaires pour améliorer le cadre de vie dans les cités du Bassin Minier du Pas-de-Calais.

L’État doit donc s’engager, au-delà de l’ERBM, pour que des lignes budgétaires sont fixées, permettant aux collectivités d’améliorer le cadre de vie dans nos cités minières.