ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, nous considérons que vous acceptez la présence de ces cookies et l'utilisation qui en est faite. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de la Politique de confidentialité des données.OKPolitique de confidentialité

Question écrite sur la gestion des procurations durant les élections

Cathy Apourceau-Poly a adressé une question écrite au Ministère de l’Intérieur à propos de la gestion des procurations durant les élections présidentielles et législatives à l’interpellation de plusieurs Maires qui ont pris des délibérations en ce sens.

Mme Cathy Apourceau-Poly appelle l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur la gestion des procurations dans le cadre des élections. En effet, lors des derniers scrutins, le répertoire électoral unique s’est révélé être un outil efficace, sauf sur la question des procurations tardives.
Ainsi, le décalage entre les attentes des électeurs et les capacités techniques et humaines d’enregistrement des procurations ont conduit à un surcroît de travail pour les communes et à des tensions dans les bureaux de vote.
Les maires remarquent que les délais de transmission des instructions ne correspondent pas au calendrier pratique des scrutins : des procurations déposées le jour du scrutin mais pas transmises aux communes destinataires ont ainsi empêché certains votes d’être pris en compte.
Le travail des secrétaires de mairie et des directeurs généraux des services en a été particulièrement compliqué, a fortiori quand les premiers travaillent dans plusieurs communes comme c’est souvent le cas en ruralité.
Elle lui demande donc s’il ne serait pas envisageable d’améliorer les délais de traitement de ces transmissions et de clore les dépôts de procuration en même temps que la campagne officielle, soit le vendredi précédant le scrutin à minuit.

Question écrite n°50 de Cathy Apourceau-Poly au Ministère de l’Intérieur à propos des procurations, publiée au JO le 7 juillet 2022.