ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, nous considérons que vous acceptez la présence de ces cookies et l'utilisation qui en est faite. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de la Politique de confidentialité des données.OKPolitique de confidentialité

Réponse aux interpellations sur le CETA

Depuis plusieurs semaines, Cathy Apourceau-Poly est sollicitée par ses concitoyens à propos du CETA. Ces citoyens alertent sur les dangers que représente ce traité de libre-échange commercial.

À une heure où le mieux-manger, où le mieux-produire et où l’enjeu climatique s’empare de la société, commercer avec des pays dont les normes sanitaires et environnementales sont moins strictes que celles de l’Union Européenne et de la France est un non-sens.

De plus, ce traité serait une menace pour près 50000 emplois : 30 000 emplois agricoles, et près de 20 000 dans la filière agro-industrielle.

Le mardi 23 juillet 2019, avec une courte majorité, le CETA a été ratifié à l’Assemblée Nationale. Ce texte doit encore passer au Sénat à la rentrée. À l’instar des députés communistes du groupe GDR à l’Assemblée Nationale, Cathy Apourceau-Poly votera contre ce traité. Avant cette date, amplifions la mobilisation citoyenne.

Cathy Apourceau-Poly tient à répondre à l’ensemble des citoyens qui l’interpellent sur ce sujet. Ainsi, vous trouverez ci-dessous le communiqué envoyé à l’ensemble de ces interpellations.