ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, nous considérons que vous acceptez la présence de ces cookies et l'utilisation qui en est faite. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de la Politique de confidentialité des données.OKPolitique de confidentialité

Réponse du Ministre sur l’entreprise Herta de St-Pol

Dans un article précédent, nous vous faisions part des préoccupations qui nous animaient concernant l’usine Herta de Saint-Pol sur Ternoise. En effet, la maison mère, Nestle, cherche à se désengager de son secteur industriel non-végétal.

Cathy Apourceau-Poly a aujourd’hui reçu une réponse du Ministre de l’économie et des finances sur la situation de l’entreprise Herta.

Le groupe Nestlé-France, premier employeur des industries agroalimentaires en France, a annoncé lors de la présentation de ses résultats annuels le 14 février 2019, mener un examen stratégique sur ses activités de charcuterie et produits carnés Herta, qui représentent près de 600 M de chiffre d’affaires en 2018. Le recentrage des activités de Nestlé sur le café, les produits pour animaux de compagnie, la nutrition infantile, l’eau embouteillée et les produits destinés aux végétariens, pourrait aboutir à la cession d’Herta dont la décision devrait intervenir d’ici la fin 2019. En tout état de cause, le Gouvernement se montrera vigilant et exigeant quant à la recherche d’un repreneur pour cette branche d’activités et ce afin de limiter le cas échéant, le recours aux départs contraints. Les commissaires aux restructurations et à la prévention des difficultés des entreprises pourront être saisis afin d’assurer cette cession dans les meilleures conditions.