ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, nous considérons que vous acceptez la présence de ces cookies et l'utilisation qui en est faite. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de la Politique de confidentialité des données.OKPolitique de confidentialité

Fraude sociale : stigmatiser les précaires, oublier les évadés fiscaux

Cathy Apourceau-Poly a annoncé que le groupe des Sénateurs Communistes Républicains Citoyens et Écologistes voterait contre la proposition de loi sur la fraude sociale.

Cette loi pointe du doigt les précaires au titre de la fraude sociale, mais ne s’attaque pas aux fraudes patronales et à l’évasion fiscale.

Au motif de réaliser des économies, on reconnaît la haine de la droite et du gouvernement envers les personnes précaires. Cette loi permettrait de rapporter environ 1,2 milliards d’euros.
Alors que la fraude patronale, c’est 8,4 milliards d’€, et l’évasion fiscale c’est 100 milliards d’€ estimés

Face cette chasse aux pauvres, nous réaffirmons la nécessité de lutter contre l’évasion fiscale pour financer nos services publics.